à propos de l’appel « Halte au codage du soin »

Dans la continuité de l’Assemblée Générale du 30 novembre 2019 au T2G (Théâtre de Gennevilliers) qui a réuni de nombreux patients, soignants, familles, organisations et collectifs inscrits dans la défense d’une psychiatrie à visage humain, et suite à la publication de l’enquête militante de la Commission contre les outils gestionnaires, le Printemps de la psychiatrie  lance l’Opération « déconnexion », halte au codage du soin !

Cet appel à la grève des actes a pour vocation d’engager un mouvement de réflexion et d’analyse critique sur les outils de gestion informatisée en psychiatrie et les politiques d’austérité dont ils sont le bras armé depuis les années 90. Il a aussi pour but de soutenir les équipes soignantes d’ores et déjà investies dans la grève des actes et d’être rejoint par le plus grand nombre. Nous le publions avec les premières signatures auxquelles s’ajouteront celles des collectifs, organisations et personnes souhaitant soutenir ce mouvement.

Le débat au sein du Printemps continue son chemin. En ces temps difficiles de crise sanitaire et de restrictions des moyens soignants depuis deux mois, certaines équipes souhaitent poursuivre l’activité de codage pour valoriser leur intense activité et des dispositifs nouveaux.

La réforme du financement de la psychiatrie, qui prévoit de valoriser un meilleur codage afin que les données soient mieux utilisées, est le premier pas vers la Tarification à l’activité en psychiatrie. Elle prendra effet en janvier 2021. Elle ne doit pas rester sans réponse. Aujourd’hui, l’ADESM, la Fédération Hospitalière de France et d’autres organisations sont en train de battre campagne pour accélérer la mise en place d’une tarification standardisée en psychiatrie et soutenir la logique des partenariat publics/privés. Ce sont ces mêmes organisations qui ont impulsé le Programme de Médicalisation des Système d’Information en Psychiatrie dès 1995 ouvrant sur plusieurs décennies de gestion désastreuse de la psychiatrie publique. Pour rappel, Frank Bellivier, délégué ministériel de la santé mentale en charge de cette réforme est un membre très actif de la Fondation FondaMental dont nous avons déjà parlé à de nombreuses reprises.

S’informer, débattre, c’est construire ensemble ce que nous souhaitons.

Toutes les forces progressistes dont les organisations syndicales sont interpellées pour soutenir cet appel :

FINALDOC-PRINTEMPS-DE-LA-PSY-07-05-JPEG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s