AGENDA janvier 2021

JANVIER

SAMEDI 16 : mouvement national contre la loi « sécurité globale »

JEUDI 21 : Journée nationale de grèves et de manifestations

A Paris, les personnels du sanitaire, du médico-social et social sont appelé-es à se rassembler devant le Ministère des Solidarités et de la Santé, avenue de Ségur, à partir de 10 h (jusqu’à 15 h). Préavis de grève, et appel à manifester de la commission travail social en lutte, de l’U.S.P. etc..

SAMEDI 23 – DIMANCHE 24 à MARSEILLE : L’atelier pour refonder le service public hospitalier est annulé (lire le programme prévu). Il s’agissait de la deuxième édition, après les rencontres de Montreuil en octobre 2020.

SAMEDI 23 de 15 h 30 à 18 h : Réunion-débat de l’Appel des appels en zoom, cycle « De la société de l’imposture au courage de la vérité au temps du Covid 19 »

SAMEDI 30, de 14 h à 18 h : La Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité organise un atelier sur la psychiatrie en visioconférence.

SAMEDI 30, de 15 h à 17 h 30 : Conférence-débat de la Criée sur Zoom, autour du livre dirigé par Jean-Michel Carbunar, Le quotidien d’un hôpital de jour pour enfants. Avec l’auteur et des membres de l’équipe du Centre Artaud. Discutants : Pierre Delion, Marie Bakchine, Aurore Lenail

DIMANCHE 31, 17 h : réunion zoom du Printemps

Assemblée générale du Printemps de la psychiatrie le 21 novembre 2020

Assemblée générale du Printemps de la Psychiatrie

Samedi 21 novembre de 10 h à 17 h à Montreuil :

dans les locaux de l’A.E.R.I, 57 Rue Etienne Marcel, 93100, métro Croix-de-Chavaux 

La salle suffisamment grande et aérée permet de respecter les distances de sécurité/ De la solution hydroalcoolique sera à disposition/Le port du masque est obligatoire.

Elle sera également diffusée par zoom afin d’accueillir des interventions à distance :

Le lien zoom sera envoyé vendredi soir sur la liste du printemps et aux personnes se signalant sur l’adresse printempsdelapsychiatrie@gmail.com

Déroulement de la journée :

– Matinée, de 10h à 13h :

 La place des usagers, la pair aidance, le savoir expérientiel, les clubs thérapeutiques.

 Les questions d’isolement et de contention. 

– Pause déjeuner de 13h à 14h :Chacun apporte son repas. Les locaux sont grands (il y a aussi des espaces extérieurs) et permettent de se tenir à distance les uns des autres pour déjeuner.

– Après-midi, de 14h à 17h :

Nous laisserons place à des témoignages des situations dans les hôpitaux pour redonner force à la mobilisation et à la solidarité entre nous et soutenir la poursuite de notre mouvement. Les modifications en profondeur de notre discipline sont à l’oeuvre et il s’agit de continuer à résister.

À 14h, l’intercollège des psychologues de Midi-Pyrénées, à l’origine de l’appel Psytoyen, entamera la discussion, suivi d’une intervention d’Albert Ciccone, qui nous parlera de la formation des psychologues à l’université.

Suivront des témoignages sur différentes situations dans des lieux de soin, hôpitaux ou ambulatoires, publics ou privés.

L’écrivaine Sandra Lucbert qui a publié en 2020 « Personne ne sort les fusils », sera présente l’après-midi. Elle pourrait nous aider à réfléchir aux changements que nous subissons et comment y résister.

Nous finirons dans la dernière heure par le nerf de la guerre : le financement. Partie qui sera introduite par Loriane Bellahsen. Le report annoncé de la réforme à janvier 2022 ne doit pas nous faire baisser la garde. 

La tenue de cette AG associée à une visioconférence par zoom aura un caractère artisanal et nécessairement improvisé. Nous n’arriverons peut-être pas à suivre l’intégralité de ce programme mais débattrons et c’est l’essentiel.

Pour rappel, le décret du 29 octobre nous permet de nous déplacer pour des raisons professionnelles ou de formation. Pour celles et ceux qui peuvent nous rejoindre à Montreuil, une « convocation » qu’il faut imprimer et remplir (en plus de votre attestation dérogatoire de déplacement) est indispensable : écrire à l’adresse printempsdelapsychiatrie@gmail.com pour la recevoir. Une attestation de présence vous sera remise.

Manifestation le 15 Octobre 2020 appel unitaire

à Paris, rassemblement 12h à 13h30 boulevard des Invalides, Métro Varennes  pour départ de manifestation à 13h30  en direction de Place Fontenoy à côté du Ministère des Solidarités et de la Santé  pour  un  déploiement et rassemblement statique avec prise de parole sur une camionnette plateau. Dispersion 18h

AGENDA Septembre – Octobre 2020

SEPTEMBRE

VEN-SAM-DIM du 11 au 13 : Congrès annuel de l’USP

JEUDI 17 : Journée nationale de grèves et de manifestations, à Paris la manifestation partira à 14 h de République en direction de Nation via Voltaire. avec comme ordre: Solidaires-Jeunes-FSU-CGT. 

 VENDREDI 18 : Manifs de la pédopsychiatrie « Non au tri des enfants »

RDV à PARIS, 9 H, rassemblement devant le Ministère de la Santé (14 avenue Duquesne, 7ème)

RDV à BORDEAUX, 13H 30, devant l’hôtel Ibis Centre Mériadeck (35 cours du Maréchal Juin) au moment où se tiendra une réunion décisive organisée par l’ARS sur les modalités de mise en oeuvre du cahier des charges.

MARDI 22, à 18 h 30 – 22 h 45 : réunion de la commission contre les outils gestionnaires du Printemps de la psychiatrie, à la Bourse du travail de Paris, 3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris, Métro République, salle Ferrer (places limitées et consignes sanitaires : la distance d’un siège sur deux entre chaque participant devra être respectée, le masque est obligatoire + gel désinfectant, fournis si besoin par les organisateurs). Contact :  commissionoutilgestionnaire@gmail.com

               

OCTOBRE

Jeudi 8, à 18 h 30 : réunion de la commission contre les outils gestionnaires informatisés du Printemps de la psychiatrie, à la Bourse du travail de Paris, 3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris, Métro République, salle Pelloutier

Samedi 10, 9h – 18 h : Atelier de travail et de réflexion démocratique et populaire pour la refondation du service public hospitalier (première rencontre de lancement, ouvert à tous, sur inscription). À l’A.E.R.I., 57/59 rue Etienne Marcel 93100 Montreuil,  Métro Croix-de-Chavaux

Jeudi 15 : Journée nationale de grève et de mobilisation Santé, Social et Médico-social (lire l’appel unitaire)

à Paris rassemblement 12h à 13h30 boulevard des Invalides, Métro Varennes  pour départ de manifestation à 13h30  en direction de Place Fontenoy à coté du Ministère des Solidarités et de la Santé  pour  un  déploiement et rassemblement statique avec prise de parole sur une camionnette plateau. Dispersion 18h

Samedi 17, 14 h – 17h : réunion « zoom » du Printemps de la psychiatrie https://us02web.zoom.us/j/87682417902?pwd=c3VYMHowWnk4alR0Y3Y0OXYrVzhXZz09

ID de réunion : 876 8241 7902
Code secret : 350379

Jeudi 29 octobre (et lundi 9 novembre) à 18h 30  : réunion de la commission contre les outils gestionnaires informatisés, à la Bourse du travail de Paris, 3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris, Métro République,salle Pelloutier

Première rencontre de l’atelier pour la refondation du service public hospitalier

Suite à l’appel  « Pour refonder le service public hospitalier », paru dans Mediapart le 7 juillet, signé par plusieurs collectifs de soignants et de patients, des associations citoyennes et des chercheurs et acteurs de terrains, voici le programme de la première rencontre de lancement de l’Atelier, le 10 octobre 2020 à Montreuil.

Ouvert à toutes et tous, sur inscription (dans la limite des places disponibles)

« La psychiatrie d’après », congrès de l’USP du 11 au 13 septembre

Le 35ème congrès annuel de l’USP, initialement prévu du 20 au 22 mars, annulé en raison de la crise sanitaire, se tiendra du 11 au 13 septembre 2020 sur le thème :

LA PSYCHIATRIE D’APRÈS

à l’Institut protestant de théologie, 83 Boulevard Arago, PARIS 14ème

(le vendredi à 20h, débat ouvert à tous en présence du Printemps de la psychiatrie)

Nous sortons tout juste de la crise sanitaire de la Covid, sans savoir de quoi sera fait l’avenir sur le plan sanitaire comme sur le plan social.
Cette crise a montré sans surprise que la psychiatrie n’était pas une priorité pour le gouvernement. Et pourtant, les professionnels de notre champ disciplinaire ont été présents pour faire en sorte que les soins continuent malgré les empêchements et les contraintes majorées. Cette crise a aussi montré que les droits des citoyens, y compris des personnes hospitalisées en psychiatrie, étaient attaqués, toujours plus.
La fin provisoire de crise ne nous laisse pas de répit, quels que soient les lieux de soins où nous exerçons – CMP, cabinets, hôpitaux. Ce gouvernement, dès juin, a décidé d’une concertation expresse avec les acteurs de la santé. Loin du nécessaire « plan massif d’investissements et de revalorisation des carrières », il ne s’agit manifestement, à l’heure où nous écrivons, que « d’accélérer la mise en place des réformes ». C’est la mise en place de la loi « Ma santé 2022 » avec la généralisation des partenariats publics/privés qui apparaît être la feuille de route réaffirmée du gouvernement et du ministre de la Santé.
Nous réaffirmons à l’inverse que la santé n’est pas et ne peut pas être une marchandise.
Les enjeux cruciaux pour notre discipline et pour la santé que nous voulons travailler lors de notre prochain congrès s’imposent donc :
Quel risque pour nos pratiques de voir le mode de financement de notre discipline évoluer ?
Quelle gouvernance peut être partagée avec les usagers, leurs familles, les personnels de tout statut ?
Quels sont les enjeux actuels en pédopsychiatrie ?
Quelle psychiatrie voulons-nous continuer à défendre ?

Vendredi 11 septembre

9 h – 12 h
Après une introduction par Delphine Glachant, discussion présidée par Philippe Gasser sur l’état actuel de la psychiatrie et les enjeux pour demain.
En présence de Danielle Simonnet, conseillère de Paris, Danièle Obono, députée de Paris et des représentants des syndicats SUD et CGT.

14 h – 16 h
Confinement, isolement, enfermement. Les avatars de la sécurité sanitaire en psychiatrie. Réunion présidée par Claire Gekiere.
En présence de Laurence Cohen, sénatrice, de Sarah Massoud, secrétaire nationale du Syndicat de la Magistrature, de Florian Borg du Syndicat des avocats de France, de Yves Gigou et Jean-Luc Landas, membre de la LDH, et de l’association d’usagers Humapsy.

20 h – 22 h 30
Réunion ouverte en présence du Printemps de la psychiatrie, présidée par Pierre Paresys.
Financement de la psychiatrie et gouvernance hospitalière.
En présence de Frédéric Pierru, sociologue ; de Bernard Odier du Syndicat des psychiatres des hôpitaux et de Jean Vignes, infirmier de secteur.

Samedi 12 septembre

10 h– 12 h 30
Transmission aux internes et place des neurosciences dans la formation et les pratiques actuelles, présidée par Delphine Glachant.
En présence de plusieurs représentants d’internes et Patrick Landman (STOP DSM)

14 h – 17 h
Réunion ouverte sur la pédopsychiatrie : crise ou effondrement, présidée par Pascale Rosenberg.
En présence des pédopsychiatres :
Bernard Golse, psychanalyste
Pierre Delion, psychanalyste
Patrick Belamich, psychanalyste, directeur du CMPP de Fontainebleau et président de la FDCMPP
Anne Délègue, Annecy
Mounia Terki, Essonne (USP)

17 h – 19 h
Conférence gesticulée par Fethi Brétel : « Je ne suis pas là pour vous écouter ou la démission de la psychiatrie face au capitalisme »
Suite au mouvement désaliéniste d’après-guerre émerge en France une pratique psychiatrique humaniste, vite menacée par le virage libéral des politiques publiques. Suivez le parcours d’un psychiatre de l’an 2000 qui, à travers sa pratique hospitalière, s’est retrouvé à naviguer à contre-courant du tout-cerveau, du tout-médicament et du tout-sécuritaire…

Dimanche 13 septembre

10 h – 13 h
Vote des motions