L’impossible au coeur du vivant

SOYONS REALISTES, DEMANDONS l’IMPOSSIBLE !

Un texte de Martine Charlotte Vial pour le Collectif National des Intercollèges des Psychologues FPH et l’intercollège IDF.

Roger Gentis, décédé en 2019, est une figure majeure du mouvement de psychothérapie institutionnelle avec François Tosquelles, Jean Oury et bien d’autres. Il se fait connaître du grand public en publiant en 1969, ce pamphlet, Les murs de l’asile. « Il y dénonçait avec colère et avec style, les représentations sociales, idéologiques qui enferment la maladie mentale dans un hôpital devenu asile. En précisant, toutefois, que le véritable asile ce ne sont pas les murs qui le définissent mais ce que nous portons dans nos têtes. Il est troublant, à le relire cinquante ans après, de le trouver d’une actualité brûlante. » ( Magazine Santé Mentale du 28 août 2019)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s